Odile-Albane STRAUSS

Membre du Syndicat National des Hypnothérapeutes (SNH)
Master d'Hypnose Ericksonienne Indirecte
Thérapies Brèves. Psycho-pédagogie
Praticien PNL. Coaching

POURQUOI JE REFUSE DE PRATIQUER CE 'PROTOCOLE'
L'anneau gastrique virtuel ®

Au regard de la presse de ces dernières semaines, et de la réaction des autorités compétentes, « qui dénoncent les hypnothérapeutes « charlatans » qui promettent une perte de poids spectaculaire… au détriment de la santé des clients » ; il est important de parler clairement, de prendre position.

Depuis que le Syndicat National des Hypnothérapeutes est entré au FIFPL début 2015, nous avons refusé d'inclure "le protocole d'anneau gastrique virtuel" dans les thèmes de formation continue pris en charge.
Nous positionnant clairement dans une prise en charge globale et individuelle de la personne, la "prescription" systématique d'un protocole nous semble sortir clairement de ce cadre.

Pour rappel cet extrait de l'article 3 de la Charte Éthique du SNH :

"L'hypnothérapeute se positionne comme un simple guide s'appuyant uniquement sur les savoirs, connaissances, capacités, apprentissages et parcours de vie de la personne à défaut de tout autre.
Il s’engage également à n’avoir aucun jugement et à n’en donner aucun, l’hypnose par définition n’est que suggestions pour ouvrir « le champ des possibilités ».
Sa démarche s’inscrit dans un domaine où la conscience, est en constante relation avec un « inconscient » (non limitatif dans sa définition).
L'hypnothérapeute s’engage à la prise en compte essentielle de cette difficulté/richesse de l’individualité humaine."

Nous avons recommandé à nos adhérents d'enlever toute mention de cette pratique de leur site internet, et de leurs autres supports de communications.
Cette recommandation s'étend à toute la profession.
Les délégués du SNH recommandent aussi d'éviter d'aller se former à des pratiques qui vont souvent a contrario de la prise en charge globale de la personne, et ont aussi un parallèle étrange avec un procédé médical.

Les conséquences ne sont pas seulement policières ou juridiques, elles mettent en danger la reconnaissance de notre profession en danger, ainsi que dans certains cas nos clients.


07 86 54 34 20

46, Boulevard du Martinet 65000 TARBES albane.strauss@laposte.net